Nos activités / Conseils
1) DEFINITION :

La Vive est un poisson de petite taille qui vit principalement dans les mers tempérées et qui est très redouté en raison des piqûres douloureuses qu'il inflige. Sur nos côtes c'est la catégorie des Vives vipères que l'on rencontre le plus souvent.

Ces poissons passent beaucoup de temps enfouis dans le sable dans les eaux peu profondes. Quand ils se sentent menacés, ils dressent les aiguillons venimeux qui se trouvent sur leur dos et leur tête et injectent à leur victime un venin très puissant. (Les accidents se produisent généralement quand une personne pose par mégarde son pied sur l'animal).

Dans la majorité des cas ces piqûres ne sont pas fatales, mais parfois elles provoquent une syncope qui peut entraîner la noyade du sujet piqué.

2) LES SYMPTÔMES :

Le sujet piqué ressent tout d'abord une douleur extrêmement vive, puis une sensation de brûlure qui s'étend dans le membre atteint (accompagnée éventuellement de fourmillements, de picotements et d'un engourdissement de ce membre).

La peau autour de la piqûre devient rouge et enflée.

3) LE TRAITEMENT :

Sortez le sujet de l'eau et allongez le.

Placez le membre touché en position surélevée par rapport au reste du corps du sujet.

Enlevez de la plaie les éventuels débris qui pourraient s'y trouver.

Appliquez le plus tôt possible une source de chaleur sur la plaie ou à proximité immédiate de celle-ci en évitant de brûler la victime (le venin est détruit par une chaleur supérieure à 56°C) :

  • Approchez de la plaie le bout incandescent d'une cigarette (en évitant de brûler la victime) et laissez le en place pendant environ 10 minutes.
  • Si vous ne disposez pas de cigarettes mais si vous pouvez vous procurer de l'eau chaude, faites tremper le membre atteint dans de l'eau très chaude pendant au moins 20 minutes (faites attention à ne pas ébouillanter le sujet)


Ne jamais faire :
N'incisez jamais la plaie et ne cherchez pas à la faire saigner.
Ne sucez pas la blessure pour aspirer le venin.
Ne posez pas de garrot sur le membre atteint.

                                                                           
 
 
 
 
Partenaires
 
   
    Actualités
 
Huître qu’on mange : Est- elle naturelle ou génétiquement modifiée ?
Lire la suite.
UNE CATASTROPHE DANS NOS ASSIETTES.
LE PANGA : Le poisson le plus toxique et le moins cher au monde est commercialisé au Maroc...
Lire la suite.

Le Surimi ? UNE HORREUR !...
Si vous n'aimez pas ça, dégoûtez-en les autres !

Lire la suite.
L’industrie du Viagra menace la baie de Dakhla Lire la suite.

Après la diminution du stock de : concombre de mer, pouce pied, poulpe, bokho d el Jadida, moule, vient le tour des oursins (châtaigne de mer) Lire la suite.
Triste fin des poissons de l'aquarium de Maroc mall :
La seule attraction gratuite pour les enfants a pris fin avec l'hécatombe des habitants de l'aquarium Maroc mall.
Problèmes divers…..quelques pistes. Lire la suite.
Explication du problème de surpêche voir la video.
" Extrait de RESAGRO Magazine".
consommateurs !
Pendant le mois de Ramadan,près de 337 tonnes de produits alimentaires retirées du circuit de la commercialisation dont 225,047 tonnes de poissons, par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) .
Dans la rubrique (A SAVOIR), jpc vous explique ,comment reconnaître la fraicheur du poisson.
Mobilisons-nous pour consommer du poisson et des fruits de mer de saison ! ! !
consommateurs !
Nos habitudes alimentaires changent, des nouvelles maladies apparaissent ! ! !
L’anisakias : parasitose qu’on pourrait attraper en mangeant du poisson cru, peu cuit, fumé, ou bien, cru et mariné dans du vinaigre…...
STOP ! ! ! AUX MASSACREURS
Massacreurs de : Concombre de mer, pousse-pied, ver ou Boukho d'El Jadida ! ! ! ! !
    Pub
 
Copyright © pecheaumaroc 2011 Plan du site | Mentions Légales | Contact | wébé par Partnet