Actualité
UNE CATASTROPHE DANS NOS ASSIETTES.
Panga: le poisson le plus toxique et le moins cher au monde est commercialisé au Maroc : dans les grandes surfaces, aux restaurants, dans les snacks à friture, chez les traiteurs qui font des pastillas et des briouattes….
Le *Mekong* est l’un des fleuves les plus contaminés de la planète.
Les pangas sont infectés, à hauts niveaux, de venins et bactéries (arsenic, résidus industriels toxiques et dangereux, sous-produits du secteur industriel en pleine croissance), métaux contaminés, phénols poly chlorés (PCB) ou DDT et leurs (D DTs), chlorate ; des composants relationnés (CHLs), hexa chlorociloxane, isomères (HCHs) et hexa chlorobenzène (HCB).......
Le panga, un poisson anticrise
Poisson à chair blanche, peu goûteux, sans arêtes et très bon marché, le panga prospère dans la « Rivière de Boue » qu’est le Mékong.
Tandis qu’il était encore peu connu sur nos étales de poissonneries il y a encore quelques années, le panga c’est aujourd’hui toute une industrie. Une industrie qui fait vivre des milliers de familles au Vietnam..
L’élevage : catastrophe sanitaire
Elevés en batterie dans des conditions douteuses, ces poissons omnivores sont peu exigeants et tolèrent facilement les déchets tels que les sous-produits végétaux de l’industrie agro-alimentaire mais aussi des déchets de poissons qui viennent du Pérou, des Etats-Unis, de Chine etc..

  • Le soja génétiquement modifié et les farines de poisson constituent leur principale source d’alimentation.

Par ailleurs, ce que vous ne saviez peut-être pas c’est que la reproduction en liberté étant difficile, le panga est bourré d’hormones recueillies dans l’urine déshydratée des femmes enceintes….Pourquoi? parce que cela déclenche la ponte des alvins!
De plus, il s’avère que l’animal accepte très bien les traitements médicamenteux et hormonaux que les éleveurs ne manquent pas de lui infliger pour assurer une bonne production et une croissance rapide…
Il sont alimentés avec des poissons morts, des restes d'os et avec une farine d'Amérique du Sud, le manioc et des résidus de soja et graines. Il est évident que ce type d'alimentation peu salubre n'a rien à voir avec l'alimentation d'un environnement naturel. Cela ressemble beaucoup à l'alimentation des vaches folles (vaches qui furent alimentées avec des vaches. Vous en rappelez-vous ?). L'alimentation des pangas est complètement en dehors de toute réglementation judiciaire. Le panga grandit 4 fois plus vite que dans la nature, à l'état normal. De plus, les pangas sont injectés avec (PEE). Quelques scientifiques ont découvert que si l'on injectait les femelles panga avec des hormones féminines dérivées d'urine déshydratée de femmes enceintes, la femelle panga produirait ses œufs plus rapidement et en grande quantité, ce qui n'arriverait pas dans un environnement naturel (une femelle panga arrive ainsi à produire 500.000 œufs en une fois). De fait, ce sont des poissons qui ont des hormones injectables (produites par une entreprise *pharmaceutique chinoise* pour accélérer le processus de croissance et de reproduction. En achetant du panga, nous collaborons avec des entreprises gigantesques sans aucun scrupule et spéculatrices, qui ne se préoccupent pas de *la santé et du bien être des êtres humains*.
Ce commerce est accepté par de *grandes superficies* qui vendent au public en général, tout en sachant qu'ils vendent des *produits contaminés.* *NOTE: Etant donné la prodigieuse quantité de pangas disponible, ils termineront également dans d'autres aliments : surimi (ces petits bâtonnets faits avec de la chair de poisson), poisson en boîte et probablement dans quelques aliments pour animaux (chiens et chats).*

Puis, les poissons sont conditionnés sur place, au Vietnam. Des usines les débitent en filets et les congèlent avant de les envoyer en Occident.

  • Evidemment, pour éviter le dessèchement des filets lors de la congélation, on n’hésite pas à ajouter un peu de chimie en plus pour garantir la bonne conservation comme du poly phosphate, additif autorisé à hauteur de 5g/kg!
  • Notons d’autre part que le Mékong est le 4° fleuve d’Asie qui prend sa source sur le plateau tibétain. Un fleuve bien pollué utilisé comme réceptacle des eaux usés et de divers systèmes de drainages…

Depuis la psychose entraînée par la crise de la vache folle et plus récemment la grippe porcine et la grippe aviaire, que peut-on réellement manger aujourd’hui sans risque ?
Quand les préoccupations de sécurité sanitaire marocaines se maintiendront-elles à la une de l’actualité pour  protéger les consommateurs marocains.

*REGARDEZ LA PROVENANCE DU POISSON ET N'ACHETEZ JAMAIS DE POISSON ASIATIQUE AUSSI PEU CHER QU'IL SOIT.* *les super marchés, les restaurants et les snacks NE SE PREOCCUPERONT JAMAIS DE VOTRE SANTE !!!* *FAITES SUIVRE ...*


 
 
 
 
 
Partenaires
 
   
    Actualités
 
Huître qu’on mange : Est- elle naturelle ou génétiquement modifiée ?
Lire la suite.
UNE CATASTROPHE DANS NOS ASSIETTES.
LE PANGA : Le poisson le plus toxique et le moins cher au monde est commercialisé au Maroc...
Lire la suite.

Le Surimi ? UNE HORREUR !...
Si vous n'aimez pas ça, dégoûtez-en les autres !

Lire la suite.
L’industrie du Viagra menace la baie de Dakhla Lire la suite.

Après la diminution du stock de : concombre de mer, pouce pied, poulpe, bokho d el Jadida, moule, vient le tour des oursins (châtaigne de mer) Lire la suite.
Triste fin des poissons de l'aquarium de Maroc mall :
La seule attraction gratuite pour les enfants a pris fin avec l'hécatombe des habitants de l'aquarium Maroc mall.
Problèmes divers…..quelques pistes. Lire la suite.
Explication du problème de surpêche voir la video.
" Extrait de RESAGRO Magazine".
consommateurs !
Pendant le mois de Ramadan,près de 337 tonnes de produits alimentaires retirées du circuit de la commercialisation dont 225,047 tonnes de poissons, par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) .
Dans la rubrique (A SAVOIR), jpc vous explique ,comment reconnaître la fraicheur du poisson.
Mobilisons-nous pour consommer du poisson et des fruits de mer de saison ! ! !
consommateurs !
Nos habitudes alimentaires changent, des nouvelles maladies apparaissent ! ! !
L’anisakias : parasitose qu’on pourrait attraper en mangeant du poisson cru, peu cuit, fumé, ou bien, cru et mariné dans du vinaigre…...
STOP ! ! ! AUX MASSACREURS
Massacreurs de : Concombre de mer, pousse-pied, ver ou Boukho d'El Jadida ! ! ! ! !
    Pub
 
Copyright © pecheaumaroc 2011 Plan du site | Mentions Légales | Contact | wébé par Partnet