Actualité
Le Surimi ? UNE HORREUR !...

Si vous n'aimez pas ça, dégoûtez-en les autres
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le surimi, sans jamais oser le demander.
Malheureusement, le surimi n’est pas un produit inoffensif ni décoratif. Il a nécessairement des conséquences désastreuses sur le dépeuplement forcé des ressources alimentaires de la mer puisqu’il faut pêcher 100 tonnes de poisson pour fabriquer 15 tonnes de surimi-base. Et il aura à moyen terme des conséquences sur la santé humaine vu que ce n’est pas un produit naturel.
Voici la composition des bâtonnet de surimi marque Fleury Michon : Chair de poisson (34 %), eau, blanc d’œuf, fécule de pomme de terre, poudre de blanc d’œuf, amidon de blé, sucres, gélatine, huile de colza, sel, arôme crabe, colorant : extrait naturel de paprika, gélifiant : épaississant : gomme de xanthine, exhausteur de goût : glutamate de sodium, stabilisants : sorbitol, poly phosphates.
Ne pas se faire d’illusion sur l’arôme crabe, il est soit 100 % d’origine chimique, soit partiellement chimique et partiellement constitué d’extraits du broyage des carapaces de crustacés récupérées dans l’industrie des crustacés décortiqués et précuits (c’est-à-dire les déchets de la fabrication des boîtes de crabe, des crevettes décortiquées, bisques, etc.).
Dans la nomenclature européenne des additifs alimentaires l’arôme de crabe naturel est défini comme un liquide brun ayant une odeur et un goût caractéristiques de crabe (avec beaucoup d’imagination quand même). Il contient les ingrédients suivants : sorbitol, eau, sel, protéines de blé hydrolysées et levure autolysée. Bien que ce produit contienne de petites quantités de substances odoriférantes, ce sont les protéines de blés hydrolysés et la levure autolysée qui lui confèrent son arôme.
 
 
 
 
 
Partenaires
 
   
    Actualités
 
Huître qu’on mange : Est- elle naturelle ou génétiquement modifiée ?
Lire la suite.
UNE CATASTROPHE DANS NOS ASSIETTES.
LE PANGA : Le poisson le plus toxique et le moins cher au monde est commercialisé au Maroc...
Lire la suite.

Le Surimi ? UNE HORREUR !...
Si vous n'aimez pas ça, dégoûtez-en les autres !

Lire la suite.
L’industrie du Viagra menace la baie de Dakhla Lire la suite.

Après la diminution du stock de : concombre de mer, pouce pied, poulpe, bokho d el Jadida, moule, vient le tour des oursins (châtaigne de mer) Lire la suite.
Triste fin des poissons de l'aquarium de Maroc mall :
La seule attraction gratuite pour les enfants a pris fin avec l'hécatombe des habitants de l'aquarium Maroc mall.
Problèmes divers…..quelques pistes. Lire la suite.
Explication du problème de surpêche voir la video.
" Extrait de RESAGRO Magazine".
consommateurs !
Pendant le mois de Ramadan,près de 337 tonnes de produits alimentaires retirées du circuit de la commercialisation dont 225,047 tonnes de poissons, par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) .
Dans la rubrique (A SAVOIR), jpc vous explique ,comment reconnaître la fraicheur du poisson.
Mobilisons-nous pour consommer du poisson et des fruits de mer de saison ! ! !
consommateurs !
Nos habitudes alimentaires changent, des nouvelles maladies apparaissent ! ! !
L’anisakias : parasitose qu’on pourrait attraper en mangeant du poisson cru, peu cuit, fumé, ou bien, cru et mariné dans du vinaigre…...
STOP ! ! ! AUX MASSACREURS
Massacreurs de : Concombre de mer, pousse-pied, ver ou Boukho d'El Jadida ! ! ! ! !
    Pub
 
Copyright © pecheaumaroc 2011 Plan du site | Mentions Légales | Contact | wébé par Partnet