La pêche / appâts
                                      1 2 3    
  Couteau - الصبع
Voilà un coquillage commun qui a une tenue si non bonne, du moins correcte et qui prend aussi bien du poisson en été, quand la mer est plate, qu’en hiver.
Si dans le second cas, il est possible d’employer des couteaux congelés, sachez tout de même qu’aux beaux jours, se n’est vraiment un bon appât qu’à la condition qu’il soit vivant et conservé dans un grand seau d’eau.
 
  Moule -بوزروك
Encore un appât qui ne vient pas à l’esprit en pêche de plage et pourtant, les résultats qu’il peut donner le classent parmi les meilleurs.

Pour le surf casting :
La contrainte principale liée à son utilisation est, on s’en doute, la fragilité de ses chairs. Mais faites un montage à deux hameçons en continu espacé de trois à cinq centimètres, ligaturer fermement la chair de plusieurs moules à l’aide du fil magique «élastique à appât» et le tour est joué.

  Le crabe - العكريش
Ce crustacé, toutes espèces confondues, est volontiers gobé par les poissons côtiers. Certaines fois, les bars ont le ventre plein de ces crabes. Lorsqu’il est mou, le crabe est très repérable à ces effluves, il prend alors toutes sortes de poissons et fait même office d’appât miracle
  La sardine - السردين
Les chairs grasses de ce poisson bleu argenté, entières, en filets, en tronçon ou en pelote, font de la sardine une esche de premier choix. Sa tenue est correcte si vous parvenez de vous en procurez des fraîches. Les bars francs et mouchetés, les raies, les corbines au sud du Maroc, sont les principales prises et, certains soirs les sars en sont fous, c’est aussi l’appât préféré des congres pendant la pêche de nuits. A utiliser toute l’année, sans restriction. Il est possible de saler les sardines pour durcir leur chair et les conserver quelques jours de plus, mais c’est au détriment de la qualité de la pêche. Achetez les fraîches pour un usage le jour même ou le lendemain au plus tard
  Le poulpe - الروطال
Il est plus résistant que la sèche et le calamar, il séduit presque tous les poissons, les gros en particulier. Le poulpe est un appât qu’on utilise de façon ciblée, en particulier lorsque la ligne reste longtemps dans l’eau ou si elle doit résister aux assauts des petits poissons, crabes, etc.

Dépouillées de leur peau, les tentacules entières ou découpées en tronçons font de bonnes boëttes «appâts» à bar, congre, sar, roussette, utilisées surtout de nuit toute l’année et nuits et jours pendant le mois du blanc c-à.-d. de Septembre à Janvier.
  La crevette grise, crevette rose - الجرادي , الميمة
En tant qu’appât, la crevette vivante vaut-elle tout le mal que l’on se donne et tout le bien qu’on en dise lorsqu’elle soubresaute au bout de la ligne ?

Sans aucun doute, il n’y a guère de poisson, petit ou gros qui ne s’attaque à une crevette. Comme dit l’adage des «Rais» : la crevette est pour le poisson ce que les noix sont pour l’Homme.
 
                                      1 2 3    
 
 
 
Partenaires
 
   
    Actualités
 
Prélèvement raisonné contre le NO KILL
Lire la suite.
Huître qu’on mange : Est- elle naturelle ou génétiquement modifiée ?
Lire la suite.
UNE CATASTROPHE DANS NOS ASSIETTES.
LE PANGA : Le poisson le plus toxique et le moins cher au monde est commercialisé au Maroc...
Lire la suite.

Le Surimi ? UNE HORREUR !...
Si vous n'aimez pas ça, dégoûtez-en les autres !

Lire la suite.
L’industrie du Viagra menace la baie de Dakhla Lire la suite.

Après la diminution du stock de : concombre de mer, pouce pied, poulpe, bokho d el Jadida, moule, vient le tour des oursins (châtaigne de mer) Lire la suite.
Triste fin des poissons de l'aquarium de Maroc mall :
La seule attraction gratuite pour les enfants a pris fin avec l'hécatombe des habitants de l'aquarium Maroc mall.
Problèmes divers…..quelques pistes. Lire la suite.
Explication du problème de surpêche voir la video.
" Extrait de RESAGRO Magazine".
consommateurs !
Pendant le mois de Ramadan,près de 337 tonnes de produits alimentaires retirées du circuit de la commercialisation dont 225,047 tonnes de poissons, par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) .
Dans la rubrique (A SAVOIR), jpc vous explique ,comment reconnaître la fraicheur du poisson.
Mobilisons-nous pour consommer du poisson et des fruits de mer de saison ! ! !
consommateurs !
Nos habitudes alimentaires changent, des nouvelles maladies apparaissent ! ! !
L’anisakias : parasitose qu’on pourrait attraper en mangeant du poisson cru, peu cuit, fumé, ou bien, cru et mariné dans du vinaigre…...
STOP ! ! ! AUX MASSACREURS
Massacreurs de : Concombre de mer, pousse-pied, ver ou Boukho d'El Jadida ! ! ! ! !
    Pub
 
Copyright © pecheaumaroc 2011 Plan du site | Mentions Légales | Contact | wébé par Partnet